Image alt
Image alt

Classement évolutif des candidats sur la cause animale

L’élection présidentielle impactera le destin de près de 68 millions de Français, ainsi que celui de milliards d’animaux, trop souvent oubliés dans les débats politiques. Parce que la protection des animaux est importante pour 84% des Français et pourrait influencer le vote de 47% d’entre eux, L214 leur propose une information actualisée chaque semaine ainsi que des outils d’interpellation pour encourager l’ensemble des candidats à s’engager en faveur des animaux.

Explication des notes
La campagne électorale du 1er tour s'arrête officiellement ce vendredi 8 avril à minuit. Ces pages ne seront plus modifiées jusqu'à la fin de l'élection présidentielle.
L214 est une association apartisane qui ne donne aucune consigne de vote.
Par ailleurs, L214 aspire à une société attentive aux besoins de tous les êtres sensibles, à l’opposé des courants prônant discrimination, haine ou xénophobie. Dans cette optique, nous souhaitons que chaque personne fasse ses choix en toute responsabilité pour les animaux, pour les humains et pour la planète qu’ils partagent.
No results found, try adjusting your search and filters.
Something went wrong, contact us if refreshing doesn’t fix this.

Les 6 axes d’évaluation des candidats

6 axes d’engagement portés par L214 pour mettre fin aux pires pratiques et réduire le nombre d'animaux exploités et tués. Les programmes, déclarations, engagements et bilans des candidats passés au crible.

Sortir de l'élevage intensif

  • Mettre fin sous 10 ans aux élevages privant les animaux d’accès au plein air.
  • Réduire les souffrances de 850 000 000 animaux chaque année.
    En savoir plus
  • Mettre fin à la pêche industrielle

  • Mettre fin sous 10 ans à la pêche utilisant des navires de plus de 12 mètres.
  • Épargner plusieurs milliards d’animaux aquatiques chaque année.
    En savoir plus
  • Démocratiser l'alimentation végétale

  • Réduire de moitié en 5 ans la consommation de viande, de poisson, d'œufs et de produits laitiers en démocratisant les alternatives végétales.
  • Épargner 500 000 000 animaux terrestres et plusieurs milliards d’animaux aquatiques chaque année.
    En savoir plus
  • Créer un ministère de la Condition animale et s’engager auprès des ONG

  • Instituer un ministère en charge de la protection des animaux domestiques (élevage, compagnie, expérimentation, corrida...), liminaires (rats, pigeons...) et sauvages (captifs ou non) pour affirmer la cohérence et l’ambition de l’action publique pour les animaux.
  • S'engager sur les mesures favorables aux animaux portées par des ONG dans l'élection présidentielle pour appuyer l’action publique sur l’ambition des citoyens et l’expertise des ONG.
    En savoir plus
  • Agir pour les animaux en tant que mouvement politique

  • Prendre en compte le bilan sur la question animale du principal parti de la majorité avec laquelle le candidat envisage de gouverner le pays.
    En savoir plus
  • Porter la condition animale dans le débat public

  • Porter et défendre dans les médias des mesures significatives en faveur des animaux afin qu’ils ne soient pas les oubliés du débat public.
    En savoir plus
  • La question de la semaine

    Loading...
    Suivre l'actualité politique